Il est venu le temps de vendre. Par obligation ou choix, une cessation d’activité arrive régulièrement. Si la revente est commune, elle soulève néanmoins quelques questions. En fonction de la nature de l’entreprise et de son statut, les options de cession ne sont pas les mêmes : matériels, locaux, activités ou parts d’une société… alors qu’est-il possible de vendre ?

Le statut de l’entreprise

Les modalités de cession d’une activité diffèrent s’il s’agit d’une entreprise individuelle ou d’une société. Dans le cas d’une entreprise individuelle, l’entrepreneur représente l’entreprise. Lors de la cession d’une entreprise individuelle, ce sont les actifs de l’entreprise (contrats, stocks, équipements…) ou son fonds de commerce (bien corporels et incorporels) qu’il est possible de proposer à la vente. Hormis s’il s’agit d’une EIRL où sont désigné les biens relevant du patrimoine personnel et ceux reliée à l’entreprise. Pour avoir une estimation de la valeur du fonds de commerce, il faut avoir recours à une étude financière. Et si vous êtes propriétaires des locaux, un un logiciel immobilier d’avis de valeur permet d’obtenir une estimation.

Pour les entreprises enregistrées en tant que société, il sera à l’inverse des entreprises individuelles, impossible pour l’entrepreneur de revendre l’actif de l’entreprise. Dans le cadre d’une société, il s’agit d’associés détenteurs de parts ou d’actions dans l’entreprise. En revanche, le patrimoine de cette dernière, est rattaché à l’entreprise elle-même. En effet, un entrepreneur dans une société peut revendre ses actions mais c’est l’entreprise qui cède ses actifs et son fonds de commerce en cas de revente. Il est sage de préparer la question de la revente avec anticipation, en ayant conscience de la valeur de son entreprise et en étant capable de vendre au moment opportun. Un processus de vente s’étend au minimum sur une année, voire plus. S’il est possible de passer par un cabinet de conseils en cessation-acquisition, le temps consacré à la revente ne sera pas diminué.

Vendre sans risque

Pour faciliter la revente de votre entreprise, vous devez être en mesure de montrer un diagnostic rassurant à votre acheteur. Un achat sans risque est une entreprise avec une capacité à générer les résultats prévisionnels. Aussi, la rédaction d’un business plan de l’entreprise : ses forces, son savoir-faire, son positionnement sur le marché, sa stratégie peuvent permettre de convaincre les futurs acquéreurs.

De plus, n’hésitez pas à valoriser votre entreprise au maximum, le prix de vente est généralement plus subjectif que la valeur réelle de l’entreprise. Plus vous aurez d’acheteurs en concurrence, plus vous serez en mesure de vendre au meilleur prix .

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder