Accueil / Territoires agiles / Darwin, un étonnant tiers lieu durable à Bordeaux

Darwin, un étonnant tiers lieu durable à Bordeaux

Darwin est un ambitieux projet de développement durable installé dans les anciens magasins généraux de l’armée, à Bordeaux, dans l’ancienne caserne Niel au bord de la Garonne. Visite de ce lieu unique.

Caserne-Niel-a-Bordeaux-470pix

L’écosystème Darwin est plutôt inclassable. A la fois espace de coworking, pôle d’économie créative, cluster dédié à l’économie verte, Darwin agrège plusieurs projets. Il ambitionne d’être « l’avant-garde d’un écoquartier » qui a débuté par la réhabilitation d’un 1er bâtiment il y a quelques mois et la livraison d’un 2nd en octobre dernier. Un premier ensemble de 9 000 m2 où l’on trouve déjà un espace de coworking, une pépinière d’entreprises de la mairie de Bordeaux, un bar-restaurant et les 1ers commerces éco-responsables installés dans le « magasin général ».

Dans le 1er bâtiment, l’espace de coworking affiche complet. Ici pas de coworkers de passage mais des résidents, mélangés à des entreprises qui occupent des petits espaces modulables. Une mixité volontairement choisie pour favoriser les échanges et les interactions.

Du coworking mais pas seulement

A ces activités pionnières viendront progressivement s’ajouter : une ferme rurale (un jardin potager pédagogique bio dans lequel les plantes pousseront sur un substrat de BRF, bois raméal fragmenté) ; la manufacture (une ressourcerie-recyclerie) ; un hammam (en partenariat avec Zeïn, déjà présent à Nantes et à Lille) ; les Chantiers de la Garonne (activité nautiques sur le fleuve) et un skatepark couvert.

espace-de-coworking-de-Darwin

En face du 1er bâtiments en fonction, Darwin s’est porté candidat pour la réhabilitation d’unespace supplémentaire. Ils prévoient d’y installer le Magasin généreux (voir leur dossier de candidature), un ensemble comprenant une offre de logement à faible empreinte écologique, un espace de fabrication artistique et culturelle (avec la Fédération Pola) et un espace de stockage.

La démarche globale est sous-tendue par un projet de développement durable qui transparaît dans tous les aspects. Pas étonnant que la moitié des Darwiniens vienne à la caserne à vélo.

Né en 2008, au moment de la candidature pour présenter Bordeaux comme capitale européenne de la culture, le projet Darwin est une démarche entièrement privée soutenue par le groupe Evolution, une holding qui fédère le projet. Elle rassemble, comme nous l’a expliqué Jean-Marc Gancille, l’un des fondateurs, des investisseurs qui partagent la philosophie du projet. Des rendements raisonnables, sur le lo,g terme dans une logique de développement durable.

Un financement privé

Sur un montant d’investissements privés de 13 M€, Darwin n’a pas touché que peu de subventions publiques. A peine 6% du montant total versés par la Région Aquitaine, l’Ademe et des fonds européens Feder, au titre de la rénovation écologique.

Projet-Darwin

La gouvernance du lieu est elle aussi innovante. Les membres de Darwin sont fédérés au sein de l’association des Darwiniens pour impliquer les collaborateurs volontaires. Ils y travaillent ensemble sur les enjeux de coopération économique, de transition écologique et d’animation du lieu.

Un projet global qui va bien au-delà du simple espace de coworking. Un prototype qui fera école ?

Voir plus de photos sur Flickr 

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.
Lire les articles précédents :
15 idées de cadeaux de Noël à offrir à un travailleur nomade ou à un télétravailleur

Noël approche à grands pas ! A cette occasion, nous vous avons concocté une liste d'idées de cadeaux à offrir...

Fermer