Accueil / Futur du travail / Freelances : plus de 50% de la population active aux Etats-Unis en 2027

Freelances : plus de 50% de la population active aux Etats-Unis en 2027

Upwork le syndicat Freelancers Union ont publié les résultats de leur enquête annuelle, Freelancing in America: 2017 (FIA), la mesure la plus complète de l’effectif des freelances aux États-Unis. La quatrième étude annuelle estime que 57,3 millions d’Américains travaillent en freelance (36% de la population active américaine). Nombre qui pourrait dépasser les 50% dans 10 ans.

Freelances

Cette 4e étude conjointe de Upwork et de la Freelancers Union a mis plusieurs points en évidence :

  • le travail change et 54% de la main-d’œuvre américaine a déclaré qu’elle n’était pas très confiante dans l’avenir de son travail d’ici 20 ans. L’évolution de ses qualifications est donc essentielle. Au cours des six derniers mois, 55% d’indépendants ont participé à une formation liée aux compétences, contre seulement 30% des non-indépendants
  • la majorité de la main-d’œuvre américaine sera bientôt freelance, d’ici 2027 si l’augmentation évolue au même rythme
  • les gens sont de plus en plus freelance par choix : 63% des indépendants déclarent qu’ils ont choisi ce statut, soit 10 points de plus qu’en 2014 (53%)
  • la stabilité est en train d’être redéfinie. Les indépendants pensent de plus en plus qu’un portefeuille diversifié de clients est plus sûr qu’un employeur (63% sont d’accord, en hausse de 10 points depuis 2016).

Alors que les finances sont un défi pour tous, les freelances ont une préoccupation unique : la prévisibilité des revenus. L’étude a révélé que, avec les flux et le reflux des missions, les indépendants à plein temps épargnent plus (63% au moins une fois par mois contre 20% des non-freelances à temps plein).

« Nous sommes dans la quatrième révolution industrielle – une période de changement rapide du travail due à l’automatisation croissante, mais nous avons une opportunité unique de guider le futur du travail et les freelances joueront un rôle plus important que les gens ne le pensent » a déclaré le PDG d’Upwork. « Les professionnels qui choisissent de travailler en freelance font ce choix en sachant que, en tant que leur propre patron, ils contrôlent leur destin. Les freelances pensent donc plus proactivement aux tendances du marché et renouvellent leurs compétences plus souvent que les employés traditionnels, contribuant ainsi à faire progresser notre économie.  »

Un bouleversement qui représente un défi syndical. « La main-d’œuvre connaît des changements comme jamais auparavant, avec une transformation économique tirée par les nouvelles technologies et l’automatisation« , a déclaré Sara Horowitz, fondateur et directeur exécutif de Freelancers Union. «Nous devons être prêts à faire face aux défis de l’avenir et à bâtir les organisations qui soutiendront la main-d’œuvre du XXIe siècle. Chez Freelancers Union, nous nous engageons à construire un écosystème équitable qui permet aux gens d’acquérir de nouvelles compétences, d’être protégés et de se sentir connectés les uns aux autres.  »

Les freelances et l’avenir du travail

La population de travailleurs indépendants américains croît plus rapidement que l’ensemble de la population active américaine, 3 fois plus vite depuis 2014. Elle était de 53 millions en 2014 et elle a atteint 57,3 millions de freelances cette année (8,1% de croissance depuis 2014). La population active a augmenté de 156 millions à 160 millions dans le même laps de temps (croissance de 2,6%).

Les freelances devraient représenter la majorité de la main-d’œuvre américaine d’ici 2027, en fonction des taux de croissance observés l’année dernière.

Infographie Freelances in America

Cette étape pourrait être atteinte encore plus rapidement. Les jeunes générations prenant plus de poids dans la population active. Près de la moitié des millenialls (47%) travaillent en indépendant, soit un taux de participation plus élevé que toute autre génération.

Les résultats montrent également une baisse du nombre de salariés (19% en 2014 à 16% en 2017) et de freelances à temps partiel (59% en 2014 à 53% en 2017) et une croissance du nombre de freelances à temps plein (17% en 2014 jusqu’à 29 pour cent en 2017).

Pourquoi les gens deviennent freelances ?

Les deux tiers des freelances estiment que le marché du travail indépendant a changé en trois ans, en hausse de 24 points depuis 2014 (42% en 2014).

Les perceptions des professions libérales devient de plus en plus positive (69% des freelances partagent cette opinion). Les pigistes indépendants trouvent plus de travail en ligne : 71% disent que la quantité de travail obtenue en ligne a augmenté cette année (en hausse de 5 points depuis 2016).

Lorsqu’on leur demande quel est terme qui définit le mieux ceux qui trouvent du travail en ligne, les indépendants ont majoritairement choisi le terme «économie freelance» (49%), et «économie à la demande» leur deuxième choix à 25%, puis « économie du partage » (13% ) et« économie des petits boulots » (Gig Economy) pour 10% d’entre eux.

Les raisons dominantes qui motivent les freelances à passer à l’acte sont le désir :

  • d’être leur propre patron
  • de choisir quand ils travaillent
  • de choisir leurs propres projets
  • de choisir où ils travaillent
  • de gagner plus d’argent.

Impact économique des indépendants

Les freelances ont contribué cette année à hauteur de 1,4 Md $ à l’économie américaine. Ils sont convaincus qu’une « économie freelance » saine stimule la classe moyenne américaine (67% des freelances sont d’accord).

Alors que les indépendants et les salariés partagent la plupart de leurs préoccupations, y compris l’accès à des soins de santé abordables, la dette et la capacité à épargner, la prévisibilité du revenu est une question qui ne touche que les freelances.

Quand il s’agit de soins de santé, les pigistes ont tendance à penser que l’Affordable Care Act (dit Obama Care) les a aidés. Cependant, la majorité (70%) préfère augmenter leurs revenus par eux-mêmes plutôt que de recevoir des avantages d’un employeur ou d’un client (30%).

Enfin, les freelances cherchent une voix qui les représente, au-delà de l’affiliation politique. Et 72% des freelances sont ouverts aux positions trans-partis si un candidat soutient les intérêts des indépendants.

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

Lire les articles précédents :
Le gadget du vendredi : l’environnement de travail ThinkingQuietly

Avec ThinkingQuietly, vous allez travailler dans un environnement de travail paisible. Il s'agit d'une gamme de "meubles" acoustiques, conçue à...

Fermer