Le portage salarial mais plus encore l’association sous le mode de coopérative d’activités et d’emploi sont de modes d’organisation pas toujours bien connus pour exercer son activité en télétravail.

C’est le choix qu’on fait plusieurs membres de la coopérative Port parallèle dont Luc Legay et François Duport qui y ont lancé l’espace de coworking Community space (inauguration cette semaine).

Ces coopératives sont une bonne solution pour concilier salariat et indépendance comme l’explique Stréphane Veyer, directeur général de Coopaname. Surtout dans un contexte de crise et de vie difficile en entreprise :

” Le concept est encore mal connu et surtout, mal compris, alors que de plus en plus de gens cherchent à créer une « petite entreprise ». « Aujourd’hui c’est un pari très risqué, souligne Stéphane Veyer. D’ailleurs, la majorité d’entre eux ne cherchent pas à devenir des chefs d’entreprise, ils cherchent surtout une autre forme de travail et de relations professionnelles. Le rapport au travail classique s’est beaucoup dégradé ».

Pression sur les performances individuelles, management par le stress et chômage en hausse conduisent beaucoup de gens à vouloir devenir autonomes. « L’immense majorité des membres de la coopérative ont fui le marché du travail pour ces raisons », confirme Stéphane Veyer.”