Selon le Journal du freenaute, Xavier Niel, fondateur et associé du groupe Iliad, société mère de Free, a créé il y a quelques mois une société (liée à Free ?) pour déployer de la fibre optique à Paris :

” En ce moment, la cellule SAP (Section
d’Assainissement de Paris) de la Mairie de Paris croulerait sous les
demandes d’études pour le déploiement de fibre optique dans les égouts
parisiens. Ces demandes seraient émises par une nouvelle société : PN (RCS Paris B 488 095 803 sur le site societe.com), une Société par Action Simplifié (SAS) au capital de 40 000 € dont l’immatriculation date du 31 janvier 2006 et dont le président n’est autre que Xavier Niel. On peut imaginer que PN signifie Paris Numérique (comme le plan Paris Ville Numérique
de la Mairie de Paris) même si ce n’est pas forcément le nom commercial
définitif de la société. Le code APE (code activité) de la société est 642C – Télécommunications (hors transmission audiovisuelle).

Nous nous sommes procurés les
documents de création et de modification des statuts de la société,
sans surprise ils mentionnent le développement et construction d’un réseau de fibre optique. Le projet de fibre optique jusqu’à la maison de PN compterait pas moins de 60 points de répartition optique dans la capitale. Cela implique certainement un énorme projet et très organisé avec un investissement conséquent.”

Selon le même article, il se pourrait même que cette nouvelle société envisage de déployer de la fibre dans d’autres villes de France.

Encore une fois, les vertus de la concurrence ne s’appliquent que là où elle existe, c’est-à-dire dans les villes. Pour les camapgnes on va devoir trouver une autre solution si l’on veut être connecté en fibre optique avant l’an 2100 !