Le président Laurent Beauvais a pris cet après-midi l’initiative de suspendre le paiement de la redevance régionale à la SNCF pour non respect de ses engagements contractuels.

Chaque mois, la région Basse-Normandie verse 5 M d’euros à l’entreprise publique pour faire rouler les trains. Mais, devant la dégradation continue de la prestation, Laurent Beauvais a tapé sur la table. Il n’est d’ailleurs pas certain que cette décision soit légale mais elle va probablement faire bouger les choses.

Cette décision intervient au surlendemain d’une rencontre avec Dominique Bussereau, ministre des Transports qui allait plutôt dans le sens de la conciliation. Mais, comme le rapporte Ouest-France, cette réunion ne modifiait pas grand-chose pour les usagers :

” Au lendemain de cette entrevue avec Dominique Bussereau, hier la situation tournait au comique. Les usagers du Paris-Granville ont dû faire demi-tour à Dreux : le train les précédant ayant percuté un véhicule en région parisienne. Le train Argentan-Mézidon tombait en panne… gas-oil gelé. Enfin, plusieurs trains sont partis le matin sans chauffage. Réponse de la SNCF : « Le chauffage dysfonctionne quand il fait trop froid lhiver »… Navrant.”

On se souvient qu’Alain Lambert, président du conseil général de l’Orne, avait déjà utilisé cette méthode pour dénoncer la gestion du dossier Wimax par le prestataire Altitude telecom. Espérons que l’initiative de Laurent Beauvais pousse la SNCF à l’amélioration du service.

PS: Voir l’article de Laurent Beauvais et le communiqué de presse