L’ex-sénateur Trégouët se réjouit dans l’éditorial de sa Lettre d’aujourd’hui des avancées du Wimax qui pourrait rapidement supplanter l’ADSL. Selon lui, Altitude Telecom estimerait que les utilisateurs isolés pourraient prochainement bénéficier de débits de 2Mbps pour un coût mensuel de 20 € (au lieu de 1 Mbps pour 39 € aujourd’hui) :

” A cet égard, les dernières prévisions de la société
Telecom View sont impressionnantes et montrent que le WiMax est promis à un bel
avenir et devrait prendre des parts de marché à certaines technologies comme la
3G et l’ADSL. TelecomView estime que, à partir de 2006, le sans fil représentera
plus de 30 % des nouvelles liaisons haute vitesse dans le monde. Le WiMAX, pour sa part, aura capté plus de 40 % des parts du
marché du haut débit sans fil en 2009, ne laissant que 60 % de parts à la 3G.
Sur le segment des connexions filaires au haut débit TelecomView entrevoit que
d’ici 2009 toujours le WiMAX représentera 70 % de parts de marché. Ce qui ne
laisserait que 30 % à l’ADSL.

La technologie WiMax est déjà testée par plusieurs
opérateurs de télécommunications dans le monde au Mexique, en Chine, en Inde, en
Grande-Bretagne, au Brésil, en Espagne… et en France, avec l’opérateur
alternatif Altitude Telecom. Ce dernier prévoit d’ailleurs qu’avec la
standardisation du WiMAX les utilisateurs isolés pourront bénéficier de 2
mégabits par seconde pour un abonnement mensuel autour de 20 euros. Dans un tel
contexte, le WiMAX qui séduit un nombre croissant de collectivités locales
(Orne, Manche, Calvados notamment) devrait poursuivre son irrésistible ascension
à condition toutefois que le mode et la zone d’attribution des fréquences radio
qui sera finalement retenu par le gouvernement permettent à tous les opérateurs
privés et publics -je pense notamment aux départements- d’accéder à cette
technologie pour un coût raisonnable.”