” Comme toute rupture par rapport à un mode de production antérieure, la mondialisation allie une innovation technologique majeure à une nouvelle organisation du travail. Ce fut, pour la révolution industrielle, la machine à vapeur et la fabrique ; puis, pour le modèle “fordiste” de la société de consommation, l’électricité et l’organisation “scientifique” du travail, permise justement par l’électrification des chaînes de montage.

La mondialisation est le fruit de l’informatique et de la nouvelle division du travail qu’elle permet, en désintégrant la chaîne de création de valeur à l’échelle de la planète. “

Daniel Cohen dans un entretien donné au Monde

Le télétravail est à la conjonction de la restructuration de la création de valeur pour l’entreprise (comme l’explique Daniel Cohen) et de nouvelles attentes des salariés en matière de qualité de vie et de préoccupations environnementales.

On peut donc prédire de beaux jours pour le télétravail.

Une manière optimiste de terminer l’année.