Hier, avait lieu à l’ESIEE (merci pour cet accueil) la dernière étape du Tour de France du Télétravail, co-organisée avec Initiatives Télécentres 77 ! La salle plénière était magnifique ! Beaucoup de participants pour cette étape : nous sommes montés jusqu’à 130, et beaucoup d’étudiants étaient présents. Le format de la journée était un peu différent des étapes précédentes, puisque nous avons commencé avec un barcamp et que l’après-midi étaient organisées des tables rondes.

Matin = barcamp

Beaucoup de sujets ont été proposés par les participants et il a donc fallu faire un choix. 4 sujets ont été retenus, après quelques regroupements :

  • Atelier 1 : Modèles économiques des tiers-lieux
  • Atelier 4 : Aménagement (virtuel et réel)
  • Atelier 5 : Conditions d’émergence d’un tiers-lieux
  • Atelier 6 : Profits sociaux des aménagements des tiers-lieux

Les différents groupes se sont répartis dans les salles pour échanger pendant une heure avant de revenir dans la salle plénière pour réaliser une restitution de quelques minutes (mais pas facile de rester synthétique quand les échanges ont été riches !). On retiendra que certains étudiants présents se sont prêtés au jeu. Bravo à eux !

Après-midi = tables rondes et compte-rendu

Après un court passage à la cantine de l’ESIEE pour un déj’ simple mais dans une ambiance conviviale, nous avons assister à deux tables rondes. La première regroupait des entreprises, la seconde se focalisait surtout sur les tiers-lieux. Voici un très très court résumé.

Table ronde “Les entreprises et les nouvelles formes d’organisation liées au travail à distance”

Chez Orange, le télétravail a été mis en place en 2009. 300 salariés étaient concernés, fin 2011, ils étaient 1000 (50 % d’entre eux étant en relation client). Martine Bordonne souligne que les opérationnels sont plus mûrs que les managers, plus frileux, qui doivent réviser leur manière de manager leurs équipes. L’accord du télétravail est en cours de renégociation : l’objectif va être de capitaliser sur les expériences pratiques afin de mieux accompagner les équipes. L’autre constatation que fait la directrice de projets c’est qu’on commence à voir apparaître des communautés de proximité.

Au Centre Francilien de l’Innovation, 44 personnes sur 57 sont en télétravail, sur la base du volontariat. Le télétravail a été proposé suite à plusieurs constats : dispersion des collaborateurs dans toute l’Ile-de-France, pénibilité liée aux transports pour certains collaborateurs, différences managériales entre les équipes…

Robert Piana a présenté l’opération “Un bureau dans ma gare” de la SNCF Transilien, lancée au début de l’année 2012. D’anciens logements ou locaux inoccupés ont été transformés en bureaux de télétravail communautaire dans des gares de grande couronne. L’objectif : en échange de l’amélioration très sensible de leur temps de transport domicile-travail, les salariés concernés s’engagent à venir aider les équipes des gares en cas d’incident.

Bertrand Boissier, élu consulaire et chef d’entreprise, a évoqué les activités de la CCI 77 et de son implication dans la promotion du numérique auprès des entreprises, qui ont de réels besoins.

Table ronde “Tiers-lieux : de nouveaux espaces de travail, en réseau, sur les territoires”

Au cours de cette table ronde, nous avons pu entendre successivement Jean-Baptiste Roger (La Fonderie), Gérard Eude (Initiatives Télécentres 77), Christian Illivry (Centres Collaboratifs Connectés), Philippe Dorin (Communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau), Claudie Meyer et Julie Tixier (IFIS, Université Paris-Est Marne la Vallée. Les points clés qu’on peut retenir :

  • Pour Jean-Baptiste Roger, 2012 est une année charnière pour les tiers-lieux ; une vraie révolution est en marche ;
  • Au 1er septembre 2012, on comptait 27 lieux collaboratifs de travail ; on en aura 64 lieux en 2014 ! ;
  • 16 projets de télécentres et de coworking existent en Seine et Marne (décembre 2012) ;
  • Christian Illivry a présenté le Label C3, créé dans le cadre d’une démarche d’identification et de qualification des télécentres et des nouveaux lieux intermédiaires d’activités et de travail en France et à l’international ;
  • Pour Philippe Dorin , les élus ont un rôle important dans la création de tiers-lieux mais ce n’est pas leur rôle de les animer ;
  • Claudie Meyer et Julie Tixier ont présenté leur projet de coworking pour leur université (conçu par les étudiants), qui suppose une pédagogie différente ainsi que leur projet de recherche “En quoi les nouveaux espaces de travail peuvent être des effets de leviers ou de nouvelles contraintes pour les salariés, les entreprises, les territoires ?”

C’est fini !

Vers 16h, les organisateurs du Tour de France du Télétravail ont présenté avec émotion un compte-rendu à chaud de cette première édition ! Au menu de ce compte-rendu, un rapport d’étonnement (avec la distinction entre les télétravailleurs salariés et ceux qui sont indépendants), des coups de coeur (le tram d’Angers n’est pas passé inaperçu de même que le sujet du handicap et du télétravail) et aussi quelques idées pour l’édition 2013 (un tour de la francophonie ou d’Europe pourrait être envisagé) !

Pour finir, merci à Gérard Eude Viice-Président du Conseil Général de Seine et Marne) pour ses encouragements à revenir l’année prochaine et à Jean Paul Planchou, Vice-Président de la Région Île-de-France, venu clôturer la journée et le Tour de France du Télétravail, mais aussi évoquer le lancement de l’Appel à Projets 2013 “Télécentres et espaces de coworking”.