La Fondation Internet Nouvelle Génération (Fing) vient de publier un tour d’horizon des Fablab (Fabrication Laboratory), ces plateformes de prototypage pour entrepreneurs, designers, artistes, hackers, roboticiens ou étudiants. Des outils numériques peu chers qui permettent de présenter des maquettes fonctionnelles. Des tiers-lieux centrés sur le “faire”.

Suivant les cas, les FabLabs peuvent être équipés de machines complémentaires : machine à découpe laser en 2D et 3D, machine à sérigraphie, fraiseuse à haute résolution pour circuits imprimés et moules, imprimantes 3D…

Cette étude est un peu le guide pratique pour monter son FabLab, avec une typologie des lieux existants (éducationnel, business, grand public), les modèles économiques, et le détail de fonctionnement de quelques FabLab dans le monde dont on pourra trouver les compte-rendus de visite sur le site de la Fing dédié à cette étude réalisée avec des étudiants de l’école Centrale de Paris.

Le concept de fablab

Concept relativement ancien aux Etats-Unis, les Fablabs ont conquis les Pays-Bas (1 voire 2 Fab Labs dans chacune des grandes villes du pays), s’installent en Norvège, en Angleterre, en Espagne et émergent en 2011 en France.

Encore méconnus du grand public, ils intéressent les bricoleurs, les designers, les ingénieurs, les hackers,les électroniciens, les roboticiens amateurs qui cherchent à réaliser des projets pareux-mêmes ou en collaboration avec d’autres et qui ne peuvent les réaliser chez euxou dans leur lieu de travail.

Ouverts, ils participent à démocratiser la « fabricationnumérique » en s’appuyant sur des machines commerciales capables de produire despièces et prototypes relativement facilement. Porté dans un premier temps par le MIT (Massachusetts Institute of Technology), le concept a évolué pour s’adapter auxmultiples territoires dans lesquels les Fab Labs se sont installés.

[slideshare id=12078802&doc=benchmarkfablabv5-120320070716-phpapp01&type=d]

Ajout : Voir aussi le livre blanc Panorama des fablabs, édité en 2018 par le Réseau français des fablabs.