Le gouvernement Fillon semble avoir saisi l’importance de l’économie numérique puisque l’ajustement-remaniement post municipales a attribué une nouvelle compétence au secrétariat d’Etat d’Eric Besson : le “développement de l’économie numérique”.

Sans que sa mission soit pour l’instant détaillée, on peut penser que M. Besson s’attaquera aux problèmes d’insfrastructures, et donc au développement de la fibre optique au domicile, condition du développement de l’usage de l’Internet comme le souligne le Monde informatique :

” Le nouveau secrétaire d’Etat devra s’attaquer à deux chantiers
prioritaires. Le premier est l’accès à Internet très haut débit pour
tous
, un sujet déjà évoqué par Nicolas Sarkozy, en mars dernier, lors du Cebit de Hanovre.
Dans l’intention de renforcer l’usage et la production des nouvelles
technologies dans l’Hexagone, le chef de l’Etat avait alors poser
l’objectif de 70% des ménages équipés d’ordinateurs personnels d’ici à
deux ans. En parallèle de cette ambition, il avait souhaité que « 100%
des Français aient accès au débit fixe ou mobile » avant la fin de son
mandat. (…)”

Cette révolution numérique à entreprendre était déjà présente partout dans le rapport Attali (à télécharger au format PDF), comme levier de croissance économique mais aussi du développement des savoirs ou de la santé.

On pourrait également ajouter qu’elle représente un levier pour l’aménagement rural et le désengorgement des villes “toxiques”.