Nous avons tous, au moins une fois, été confronté à une coupure d’Internet, à une déconnexion forcée, que ce soit pour quelques heures, ou plus !

Gardez votre calme !

Dans un cas comme dans l’autre, il est important de garder son calme (personnellement j’ai du mal, mais « faites ce que je dis, pas ce que je fais »). S’exciter derrière son ordinateur ne fera pas revenir la connexion plus vite. N’agressez pas non plus la personne de votre fournisseur d’accès que vous avez appelée pour savoir pourquoi vous ne pouviez plus surfer sur la Toile alors que c’est l’un des vos outils de travail principal. Renseignez-vous pour savoir combien de temps cette coupure va durer et ensuite essayez de relativiser. Prenez ce temps sans connexion comme un moyen de faire autre chose, différemment.

Sans Internet, je ne peux rien faire : eh bien non !

Pas d’Internet, ? Soit ! Il faut faire avec !  Posez-vous quelques instants et dites-vous : que puis-je faire de constructif, qui ne nécessite pas de surfer sur Internet ? Dans ces moments, on se rend compte qu’on a souvent des choses à faire qui ne nécessitent pas d’aller sur le Net : rédiger de courts textes, réfléchir à un problème, faire du classement dans ses dossiers, etc. Vous savez, toutes ces choses qu’on ne fait pas car on est accaparé par le Net. Vous pouvez aussi décider de déconnecter, de ne rien faire si ce n’est peut-être aller vous aérer un peu, ranger un peu la maison, prendre un café…

Soyez prévoyant !

Pour éviter les sessions sans Net trop longues, prévoyez une clé 4G, faites le nécessaire pour pouvoir utiliser votre smartphone comme modem ou encore retrouvez les identifiants d’une connexion Free Wifi. Enfin, n’hésitez pas à solliciter votre entourage. Il y a forcément quelqu’un pas loin de chez vous qui peut vous héberger quelques temps. Et bien évidemment, il y a les espaces de co-working et autres tiers-lieux, disposés à vous accueillir et à vous permettre de travailler dans des conditions optimales !

Et vous comment faites-vous quand vous êtes privés d’Internet ?

Chaque jeudi, recevez la newsletter de veille de Zevillage