Cela ressemble à un gag : 50 élus bas-normands de retour du siège de la SNCF à Paris où ils avaient manifesté en faveur de la ligne Paris-Granville ont été coincés ce matin 45 minutes en gare de Versailles-Chantiers !

Cela fait toujours plaisir quand nos élus se penchent sur notre pauvre condition de citoyens-contribuables. J’espère qu’ils auront eu là un petit aperçu de nos tracas quotidiens…

Anecdote cocasse : Laurent Beauvais, président du conseil régional, qui faisait partie de la délégation prise au piège, publiait hier un article qui traduit son exaspération. J’attends avec impatience le billet suivant…

PS : quand je parle de tracas quotidien, ce n’est pas abusif. Après le grève injustifiable d’il y a quelques jours, le Granville-Paris était bloqué hier faute… de fuel.

PPS : je me demande si je ne vais pas finir par créer une catégorie “Feuilleton du Paris-Granville” ?